Voir tout
sous-traitance RH

Pourquoi parler de sous-traitance RH ? Parce que nombre de sociétés, et pas forcément les plus petites, peinent à trouver des solutions RH à la fois abordables et pointues. Le point sur des pratiques qui répondent de plus en plus aux besoins de TPE-PME en demande de solutions aussi ponctuelles que pérennes.

 

La sous-taitance RH, une souplesse de plus en plus appréciée pour la bonne gestion de vos RH

En matière de prestations RH, l’externlisation RH à proprement parler n’existe pas. La gestion des ressources humaines est le propre de l’entreprise et doit être gérée en interne.

Pourtant bien des sociétés n’ont guère le choix. Un effectif salarié d’une centaine de personnes ne permet pas forcément de recruter une responsable RH à temps plein et, pourtant, les besoins sont là. Et il en va de même dans de plus petites structures. Le dirigeant et les managers se retrouvent à devoir gérer l’ensemble des questions RH sans avoir pour autant la connaissance des textes de lois et des pratiques RH adaptées : recrutement, mais aussi mise en place d’un CSE, vérification de la durée d’une période d’essai, etc.

C’est pourquoi le recours à des cabinets de prestations RH est de plus en plus plébiscités par les TPE-PME pour recourir à des profils hautement qualifiés et/ou à des spécialités peu disponibles sur le marché du travail, tout en gardant la maîtrise des coûts engendrés.

 

sous-traitance RHSous-traitance RH, quand y recourir ? 

En matière de sous-traitance, chaque situation est spécifique (particularités métiers, historique de la gestion du personnel, usages, etc.)  et doit s’apprécier au cas par cas. Mais des solutions existent et dans la plupart des cas personnalisables pour s’adapter précisément au besoin de votre entreprise.

On recourra le plus souvent à un service de sous-traitance RH dans des cas de figure tels que :

  • Une mission longue, mais pour un temps donné, par exemple en cas d’absence d’un membre de l’équipe RH,
  • Une mission longue, mais sur un nombre limité d’heures par semaine. C’est typiquement le cas d’une responsable RH présente 1 à 2 journées par semaine,
  • Une mission ponctuelle nécessitant une compétence dont ne dispose pas l’entreprise en interne. Par exemple, un audit social mené par un juriste en droit du travail, un bilan retraite pour l’entrepreneur, des formations, des recrutements ou encore la mise en place d’un SIRH

Comparée à l’externalisation (typiquement l’externalisation de la paie) qui suppose souvent un transfert de personnel, de compétences et une délégation complète de service, la sous-traitance est plutôt le fait de besoins à court terme.

Dans tous les cas, il s’agit de trouver la personne qui répond aux critères d’exigence de la mission (formation, compétences, etc.), mais qui acceptera les conditions de travail associées. Pour nombre d’entreprises, ce type de profil revient à chercher l’aiguille dans la botte de foin alors que pourtant, justement, elles ne disposent pas, bien souvent, de service RH en interne.

 

Quelques missions RH pour lesquelles la sous-traitance apporte à la fois technicité et sérénité…

Etablissement de reporting sociaux, tenue des élections professionnelles, réalisation de documents obligatoires (tel le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER)), audit social de conformité, différentes étapes de formation (en dehors du plan de formation qui reste l’apanage de l’entreprise)… Dresser la liste de toutes les prestations RH pouvant donner lieu à sous-traitance reviendrait à énumérer toutes les missions de votre service. Evidemment, celles qui supposent une compétence technique spécifique seront les 1res à être déléguées (telle la gestion de la paie évidemment). Pour ce qui est du cas précis des prestations juridiques, les plus petits cabinets RH ne disposeront pas forcément d’un juriste spécialiste.

Sur ce point, pensez aussi à solliciter votre prestataire paie. La gestion de la paie est pour certains aspects directement corrélée à certains accords collectifs (suivi des CP et des RTT par exemple). Chez TPLP, vous pouvez, au gré des besoins, solliciter des missions complémentaires auprès de notre juriste spécialisée (mise en place d’un CSE par exemple, formations, aide à la gestion d’un départ de salarié, etc).